Accueil > Vie sociale > Chroniques > A propos de statistiques.

A propos de statistiques. A propos de statistiques.

vendredi 11 septembre 2015 par Elisabeth

Il y a 1 message en réponse à cet article.

Au lieu de prévoir qu’en 2050 la moitié de la population de la planète mangera plus de poireaux que de choux fleurs, on pouvait anticiper sur l’arrivée des migrants, afin d’éviter ce qui se passe honteusement en Europe ?
Les gouvernants européens pensaient-ils vraiment que les populations allaient rester les bras ballants à se faire massacrer ?
ça sert à quoi des statistiques ? A rien.
Pourquoi ? Parce que on calcule des choses sans intérêt et on n’anticipe pas sur les vrais problèmes. Et quand ils arrivent, les problèmes, on répond dans l’urgence, donc mal, pas comme il aurait fallu et il est toujours trop tard pour revenir en arrière.
Elle est belle l’Europe avec ses divergences d’accueil et ses murs.
Je propose que ceux qui construisent des murs restent derrière et sortent de l’Europe.
Surtout, il est regrettable qu’il n’y ait pas une ligne de conduite unique et imposée.
Il n’y a que sur les augmentations du cout de la vie et sur les sanctions qu’ils arrivent à se mettre d’accord.


Messages

  • Défense et illustration des statistiques (la science des dénombrements et de leurs conséquences)

    La plupart des producteurs de carottes considèrent que, globalement, les statistiques ne servent à rien. Certains sont toutefois très friands de statistiques sur la consommation de carottes (et son évolution). Ça leur sert pour décider de mettre en culture (ou non) le petit champ situé derrière la ferme. Par contre ils se moquent éperdument des statistiques de consommation de poireaux, ce en quoi ils ont bien tort : si les achats de carottes s’effondrent, ils devront peut-être se reconvertir en producteurs de poireaux !

    Plus sérieusement, j’ai fait l’objet le mois dernier d’une enquête de l’INSEE sur ma situation de santé. L’enquêtrice (au demeurant charmante) m’a posé plein de questions fort indiscrètes sur ma santé, mes pathologies récentes, mon autonomie, mes revenus, etc. L’objet de l’étude est d’éclairer les décideurs (notamment départementaux) sur l’évolution des besoins en structures adaptées et accessibles, face au vieillissement de la population.

    A cet égard il ne faut pas confondre l’intérêt d’une statistique avec la prise en charge des résultats par le politique : il est légitime et nécessaire de connaître le nombre de migrants qui affluent sur les côtes de Grèce ou d’Italie. On peut ensuite déplorer la réponse politique de certains responsables européens (pas tous) face à ce drame.
    A noter quand même que ces responsables politiques, c’est nous qui les avons choisis, dans nos pays respectifs ! Mais ceci est une autre histoire. Je ne vous ferai pas l’injure de rappeler la phrase de Churchill relative à la démocratie !
    Jean François

    Répondre au message 207 du 13 septembre 2015, 10:34, par JF


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.