Accueil > Vie sociale > Chroniques > L’Epiphanie.

L'Epiphanie. L’Epiphanie.

mercredi 6 janvier 2016 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

A l’origine, l’Epiphanie tire son sens des célébrations paÏennes de la lumière.
Le 6 janvier, on peut constater l’allongement des jours qui a commencé au lendemain du solstice d’hiver, le 22 décembre.
La célébration chétienne se situe douze jours après Noël, douze, comme les douze tribus d’Israel ; les douze apôtres.
Selon Epiphane, père de l’Eglise de Salamine, ce serait le 6 janvier que Jésus serait né, lui, la lumière divine.
A cette date, les Romains fêtaient les "Saturnales" pendant sept jours. A cette occasion, les soldats tiraient au sort un condamné à mort qui devenait le roi pendant les festivités, puis on l’exécutait. On pouvait également intervertir les rôles entre maitre et esclave par tirage au sort.
Au Moyen-Âge, l’Epiphanie, célèbre l’adoration des rois-mages, le baptême du Christ par Jean Baptiste dans les eaux du Jourdain et les noces de Cana.
La piètè et l’Art ont privilégié l’adoration des rois-mages.
On mange la galette parce qu’elle est ronde et dorée comme le soleil, la lumière ; la fève rappelle le tirage au sort des soldats romains.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.