Accueil > Vie sociale > Chroniques > Hommage.

Hommage. Hommage.

lundi 19 septembre 2016 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

Hommage solennel mais non moins émouvant.
Les intervenants, présidents d’associations pour les victimes d’attentats, ou proches eux-mêmes de victimes, parfois les deux, ont su parler des deuils et des traumatismes avec dignité.
Le politique n’a pas été épargné. Le rôle des gouvernements a été mis en exergue.
Les mesures choisies par François Hollande ont été souvent citées comme une prise en charge des traumatismes vécus par les survivants, ce que n’avaient pas fait les gouvernements précédents.
Que la Droite qui lui reproche sa mollesse entende les remerciements des associations !
Georges Salines a ajouté en référence à des attentats antérieurs à 2015 et 2016, qu’aucune cause, fût elle légitime, telles que celles du FLN pendant la guerre d’Algérie ou celle des Palestiniens, ne peut expliquer un attentat.
Un autre intervenant a souligné l’évolution des faits. Auparavant, cela concernait des journalistes ou des policiers ou des politiques ou des Juifs à présent, ce sont des victimes de la folie barbare qui s’en prend à la liberté, à la joie, à la douceur de vivre, à l’amour, l’amitié, à la tolérance.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.