Accueil > Vie sociale > Chroniques > Ce que Les medias appellent l’hémorragie à droite.

Ce que Les medias appellent l'hémorragie à droite. Ce que Les medias appellent l’hémorragie à droite.

lundi 6 mars 2017 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

Toutes ces démissions pourraient nous réjouir.
Abandonner un candidat en pleine campagne Parce qu’il y a des preuves de son immoralité pourrait nous faire rêver, nous dire : On a tourné la page des magouilles, on veut du transparent.
Or, nous, petit peuple, pris pour des imbéciles, nous savons qu’il n’en est rien.
La première raison est sûrement celle de la protection personnelle ; ne pas être mêlé à ces affaires pour sa renommée et pour qu’on n’aille pas voir de près dans nos affaires.
la seconde raison est plus stratégique. De toute façon Fillon a perdu la face. Il ne peut plus parler d’éthique dans la gestion de l’Etat. La droite a perdu d’avance et même avec un nouveau candidat,cela va être difficile.
S’il a refusé dans un premier temps, Juppé peut revenir sur sa décision en sauveur, ce qui pourrait être le meilleur des cas pour l’UMP que je ne peux pas appeler "les Républicains " Parce que j’ai une autre conception de la République.
Que les petits candidats, ceux qui ont de l’argent à perdre dans une campagne inutile puisqu’ils savent qu’ils ne seront pas élus, ne se réjouissent pas, cela ne changera pas leur destin.
C’est dans la cour des grands que cela se joue.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.