Sommaire

Accueil > L’Europe > L’art paléochrétien et l’art byzantin.

L'art paléochrétien et l'art byzantin. L’art paléochrétien et l’art byzantin.

jeudi 22 janvier 2015 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

L’art paléochrétien

On appelle art Paléochrétien, l’Art qui s’est répandu entre le troisième et le cinquième siècle. Comme son nom l’indique, il marque le début de l’art tourné vers la religion chrétienne . Les églises sont souvent construites sur des lieux de culte païen pour conserver l’esprit sacré du lieu. Il atteint son apogée pendant le règne de l’Empereur Constantin.
Après sa reconquête de Rome et son empire, Constantin, dans sa nouvelle politique religieuse fait ériger dans la « ville éternelle » des édifices officiels d’un art nouveau pour remplacer les catacombes ou autres lieux clandestins du culte chrétien.

JPEG - 126 ko
Sainte Sabine de Rome

Malgré son développement dans une période troublée par le déclin de l’Empire romain d’Occident et les grandes invasions barbares, l’Art paléochrétien a conservé son unité.
Il correspond aux tendances spirituelles dominantes au déclin de l’antiquité, celles de l’empereur philosophe Marc-Aurèle et à la lucidité de l’Empereur d’Orient, Constantin, de faire reconnaître par l’Etat la religion et l’Eglise chrétienne.
Il donne ainsi une nouvelle orientation reconnue par les Romains et les autres peuples de l’Empire.
En 402, le dernier empereur d’Occident, Flavius Honorus, transfère sa capitale de Rome à Milan et de Milan à Ravennes pour des mesures de sécurité. La petite ville devient alors une grande capitale aux manifestations culturelles et artistiques renommées.

JPEG - 111.6 ko
Saint Apollinaire le neuf. Ravenne

L’architecture paléochrétienne est simple mais les murs intérieurs sont très décorés, souvent couverts de mosaïques.

L’or domine, les personnages semblent immergés dans la lumière. Le rayonnement du fond doré crée l’illusion d’une émanation lumineuse due à la présence des saints de la vierge Marie et Jésus.

JPEG - 59.5 ko
art paléochrétien

La vierge Marie peut être représentée et confondue avec l’Impératrice.

JPEG - 96.3 ko
mosaïque de Ravenne

L’or et la lumière, c’est la révélation du Nouveau Testament, un pas vers la Vérité.

L’Art byzantin

L’Art byzantin se développe entre le règne de Constantin et celui de Justinien. De la chute de l’Empire romain d’Occident à la prise de Constantinople par les Turcs. Il est dans la continuité de l’art antique en particulier pour les sculptures mais également dans la poursuite de l’art paléochrétien.

JPEG - 333.4 ko
église byzantine

Les thèmes principaux sont essentiellement le religieux et l’impérial : ils sont souvent associés, comme dans les portraits des empereurs byzantins qui décorent l’intérieur de l’église Sainte-Sophie.

JPEG - 109.1 ko
sainte Sophie

Constantin, après avoir embelli Rome, fait de Byzance, qu’il rebaptise Constantinople, sa nouvelle capitale.
Les richesses de l’Empire ront concentrées entre les mains de l’Église et de l’Empereur, ils ont donc les moyens de mettre à exécution des commandes artistiques monumentales.

JPEG - 47.3 ko
église byzantine

Les Icônes
L’un des principaux genres de l’art byzantin est l’icône, une image du Christ, de la Vierge, ou d’un saint, objets de vénération dans les églises orthodoxes et les maisons privées. Les icônes sont de nature religieuse.

  • Vierge de Vladimir - JPEG - 126.4 ko Vierge de Vladimir
  • Saint Jean baptiste - JPEG - 136.8 ko Saint Jean baptiste
Icônes

L’enluminure
L’enluminure des manuscrits est une autre facette de l’art byzantin. Le plus souvent les textes illustrés sont religieux. Les textes laïcs sont également enluminés, comme le Roman d’Alexandre.

JPEG - 143.9 ko
enluminure byzantine

Les arts « mineurs » ou de « luxe »
C’est-à-dire des ivoires, stéatite, émaux, bijoux, orfèvrerie, céramique, etc) sont produits en grand nombre dans l’ensemble de la période byzantine. Beaucoup d’entre eux sont également de nature religieuse, mais un grand nombre d’objets rappellent la mythologie greco-romaine.

JPEG - 45.6 ko
Justinien

_

L’art paléochrétien, l’art byzantin et l’Europe.

L’évangélisation et la conversion de l’empereur Constantin aux croyances chrétiennes
transforment le Nord du bassin méditerranéen. La religion chrétienne unit à présent des peuples dont le territoire s’étend de l’Asie mineure à la Gaule, vers l’Ouest jusqu’à la Russie vers l’Est.
Cette unité qui pourrait ressembler à l’Europe actuelle, est bousculée par les invasions "barbares". La notion d’appartenance va t-elle dominer ?
La réponse est "oui" grâce à l’universalité du christianisme qui a sauvé l’universalité politique romaine malgré bien des divergences d’opinions et de croyances.
L’Art paléochrétien, dont les caractéristiques sont universelles, a préparé toutes les manifestations artistiques à venir en Occident.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.