Accueil > Vie sociale > Chroniques > Anniversaire du 10 mai.

Anniversaire du 10 mai. Anniversaire du 10 mai.

dimanche 10 mai 2015 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

L’an passé, j’avais appelé ce jour un "un vent d’espoir".
Nous savions que ce n’était pas le grand soir, nous savons qu’il ne viendra jamais, nous pensions nous en approcher ce 10 mai 1981. Il y avait au gouvernement des "gens bien" :
Robert Badinter, Jack Lang, Jean Pierre Cot, Pierre Beregovoy. Ils avaient réfléchi. Ils ont tout de suite pris des mesures essentielles : l’abolition de la peine de mort, les classes européennes, les passerelles à l’intérieur du système scolaire, ce qui évitait aux jeunes en difficulté d’être mis sur une voie de garage. La très populaire fête de la musique qui perdure encore. Des lois citoyennes.
Il y avait déjà des problèmes économiques. La droite a toujours gouverné sans compter.
Ceux qui arrivent après doivent remplir les caisses et deviennent impopulaires.
Des mesures prises étaient parfois drastiques mais d’autres mesures compensaient les efforts budgétaires demandés.
Actuellement, on ne voit pas la différence entre ce gouvernement et le précédent.
Le président est moins excité que le précédent et il est très bon en politique étrangère.
Il a mal choisi ses ministres dès le début. Quand on est novice soi-même, on s’entoure de gens aguerris.
Il a fallu détricoter ce que le gouvernement Ayrault avait mis en place.
Il fallait expliquer la solidarité aux ministres, ce qui aurait évité les "clash" et les démissions qui ont fait taches.
Toutes les lois votées rendent précaires la situation des simples citoyens. Les nantis restent les nantis avec tous leurs privilèges.
Si crise il y a mais j’en doute, tout le monde doit faire un effort.
Je ne comprends pas qu’un gouvernement socialiste laisse cohabiter le chômage, les licenciements abusifs et les retraites plancher. Tout le monde sait que les licenciements sont effectués pour ne pas diminuer les dividendes des actionnaires.
ça voulait dire quoi "l’ennemi c’est la finance" ?
Maintenant, il détruit l’école et la culture, il rompt avec ses origines.
J’ai une question : Pourquoi cette année, on a tant insisté sur l’armistice signé le 7 mai à Reims et le 8 à Berlin ? J’ai l’âge de l’armistice et c’est la première fois que j’entends parler du 9 mai à Moscou.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.