Accueil > Vie sociale > Chroniques > L’abolition des privilèges.

L'abolition des privilèges. L’abolition des privilèges.

mardi 4 août 2015 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

Quels étaient les principaux privilèges auxquels certains nobles ont renoncé de leur plein gré, d’autres sous la contrainte ?
Réponse : être riches et ne pas payer d’impôts alors que le pauvre tiers-état croulait sous les charges. Cependant, le tiers-état n’était pas composé que de paysans analphabètes. Les riches bourgeois en faisaient partie. Souvent, ils étaient plus riches que les nobles décadents. Ils étaient instruits, ils avaient même lu les philosophes des Lumières et le partage du pouvoir selon Montesquieu leur convenait. Ce sont eux les maitres de la Révolution. Ils n’ont pas aboli les privilèges, ils les ont transférés à leur propre classe sociale.
Voyez comme ils s’accrochent au cumul des mandats, aux voitures de fonction, aux banquets payés par l’Etat, (donc par nous). Vous avez remarqué, ce sont toujours les mêmes noms qui reviennent dans l’actualité. Les petits jeunes qui veulent aller dans la cour des grands ont bien des difficultés.
La nuit du 4 août est une fausse victoire du peuple, c’est la victoire de la bourgeoisie.
Moi, j’ai un privilège particulier, celui d’avoir donné naissance ce jour-là, à la plus jolie petite fille au monde ; le temps a passé et elle est devenue la plus jolie des mamans.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.