Accueil > Vie sociale > Chroniques > Inquisition / état d’urgence quelle différence ?

Inquisition / état d'urgence quelle différence ? Inquisition / état d’urgence quelle différence ?

jeudi 21 avril 2016 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

Hier, en souvenir du 20 avril 1233, date de l’instauration du tribunal d’Inquisition en France, j’avais rédigé une chronique, que les faiblesses d’internet à la campagne ont effacée.
Je rappelais donc, que le 20 avril1233, le pape Grégoire IX, confie à un tribunal d’exception la mission de démasquer et de condamner dans tout le royaume de France les hérétiques et les catholiques non sincères, c’est à dire ceux qui ont pris la religion catholique pour ne pas être inquiétés alors qu’ils continuent à pratiquer leur religion.
Ce tribunal d’Inquisition relève de l’autorité du pape pour éviter les abus et les injustices d’un tribunal seigneurial arbitraire. Cela n’empêche pas les excès. et le pape doit fixer les normes de la répression
le bucher pour ceux qui s’obstinent dans l’erreur ; la prison pour ceux qui se repentent ; l’excommunication pour ceux qui ont aidé les hérétiques.
Ceux qui sont condamnés au bucher, sont remis au tribunal seigneurial parce que l’Eglise n’est pas autorisée à donner la mort. Les abus redoutés au point de départ sont de rigueur ; à un point tel que des soulèvements d’indignation se répandent dans le pays.
Cela ne vous interpelle pas quand vous entendez à la radio les nombre de perquisitions et d’assignations à résidence ? Vous ne trouvez pas que cela ressemble un peu à l’instauration du tribunal d’Inquisition ?


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.