Accueil > Vie sociale > Pensées et réflexions > A propos des grèves.

A propos des grèves. A propos des grèves.

dimanche 5 juin 2016 par Elisabeth

Il y a 2 messages en réponse à cet article.

Le mouvement de grève actuel est difficilement soutenable pour différentes raisons.
Philippe Martinez ne représente pas la CGT puisqu’il n’a pas été élu. Il a été choisi au pied levé pour remplacer un homme aux dépenses extravagantes, ce qui fait tâche pour un syndicat ouvrier. Il s’était trompé de syndicat.
Où Philippe Martinez est bien dans la mouvance de la CGT, c’est qu’il refuse toute négociation, le patron est la bête à abattre et on ne discute pas avec lui, encore moins avec le chef du gouvernement. C’était au XIXe siècle.
A force de refus de négocier, de nombreux ouvriers ont été licenciés alors qu’il y avait d’autres solutions. Les licenciements massifs sont dus à la mondialisation, aux mesures prises par Bruxelles, au CAC40 mais aussi à cause du manque de souplesse dans les négociations de la CGT.
actuellement, c’est le summum : Interdire la parution des journaux parce qu’ils ne voulaient pas diffuser leur billet vénéneux, on n’avait jamais vu ça. Un syndicat qui censure la presse ! Une aberration !
Les fermetures des centrales et des raffineries sont des actes dont Monsieur Martinez n’a pas mesuré les conséquences.
On est parti de la contestation d’une loi sur la réforme du temps de travail, à présent on ne sait plus pourquoi tous ces mouvements de grève ont lieu. Pire encore on peut se demander si les grévistes le savent.
Si Philippe Martinez réfléchissait deux secondes, il comprendrait que le gouvernement ne peut pas revenir en arrière parce qu’il perdrait la face et il ne peut pas désavouer les syndicats qui ont signé.
Toutes les répercussions de ces grèves qui perdent du sens de jour en jour vont avoir un coût pour le pays.
Les gens en ont assez d’attendre des heures le RER, le métro, les trains de banlieue et les trains de grandes lignes pleins à craquer quand ils circulent.


Messages

  • Salut Elisabeth,
    Revenant à ton site pour un petit problème technique, je découvre ton article "A propos des grèves". Faut dire que j’avais un peu délaissé ton blog depuis quelques semaines, étant pris à temps plein par un patron d’autant plus exigeant qu’il ne demande rien : mon fils ; et que je ne suis protégé par aucun accord de branche.
    Mais bref. Je suis globalement d’accord avec cet article , à deux remarques près :
    - L’une un peu rigolote et pour la forme : c’est vrai que remplacer Thierry Lepaon par Philippe Martinez a dû être une lourde tâche pour la CGT, mais enfin le boulot ne doit pas faire peur à un syndicat ouvrier.
    - L’autre plus sérieuse et sur le fond : je ne dirais pas que les licenciements massifs sont « dus à la mondialisation, aux mesures prises par Bruxelles, au CAC40 », mais plutôt :
    - à la financiarisation de l’économie (mon seul ennemi, c’est la finance...) et donc aux licenciements boursiers,
    - aux marges insuffisantes des entreprises pour être compétitives dans le cadre de la concurrence européenne et mondiale. Non, le choc de compétitivité (40 milliards en faveur des entreprises) n’est pas un cadeau aux patrons. Par contre c’est une véritable usine à gaz !
    - aux mesures trop timides (quand même 300 milliards !) prises par Bruxelles pour relancer l’investissement en Europe. Des mesures qui ne contre-balancent pas assez les injonctions de l’UE (par ailleurs nécessaires) en matière de redressement des finances publiques.

    Bon mais c’est pas tout... Je cause je cause, mais faut que je retourne à la mine !
    Jean-François

    Répondre au message 321 du 13 juin 2016, 15:43, par Jean-François


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.