Accueil > Vie sociale > Chroniques > Des nouvelles fraiches du Nicaragua.

Des nouvelles fraiches du Nicaragua. Des nouvelles fraiches du Nicaragua.

mardi 17 juillet 2018 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

On apprend ce soir, un peu par hasard qu’il y a une guerre civile au Nicaragua. Les morts sont déjà nombreux. Normal, cela fait trois semaines que ça dure.
Le mondial, le tour de France, les inondations, c’est plus important.
Comme disait Aragon dans "il faisait si beau ce matin", " Que m’importe, ça se passe au Nicaragua.

Il faisait si beau ce matin L Aragon

Mais dans la maison tiède et douce
Où sous le toit de tuiles rousses
Un enfant nu dort sur son lit
Le petit poste en galalithe
Dit soudain des mots insolites
Qu’on croyait tombés dans l’oubli

La fenêtre obscure est ouverte
Au contre-jour de vignes vertes
Où le vent pousse le rideau
Ses contrevents pâles s’accrochent
Au mur qui s’appuie à la roche
Avec un figuier dans son dos

On entend marcher sur la sente
Sans doute la mère est absente
Qui laissa son fils endormi
Et c’est comme un essaim de mouches
Ces vocables d’aucune bouche
L’enfant se retourne et gémit

Sans oreilles à ces paroles
L’ombre fait le maître d’école
Devant la cuvette et le broc
Et leur dit comme un fait vulgaire
Qu’à l’aurore aujourd’hui la guerre
A levé son front de taureau

Il faut recommencer qu’on meurt
Des gens dormaient dans leurs demeures
Comme ici dort cet enfant-là
L’armoire se tait, mais la porte
Proteste : Après tout, que m’importe
Ça se passe au Guatemala

Je saisis mal toutes ces choses
Notre voisine est peinte en rose
Il faisait si beau ce matin
Sur la terrasse on pouvait voir
Sécher du linge et des bas noirs
Devant les volets bleus déteints


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.