Accueil > Vie sociale > Chroniques > ministère de la famille, deuxième jour.

ministère de la famille, deuxième jour. ministère de la famille, deuxième jour.

mardi 30 septembre 2014 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

En écoutant les informations ce matin, j’entends que c’est à seize ans qu’on entre au lycée donc on n’ a pas besoin de majorer à quatorze ans les allocations familiales.
Ils ne sont pas doués les enfants des ministres BCBG de la famille ! si c’est cela leurs références, on comprend le décalage entre les réalités.
L’âge moyen, c’est quinze ans. Pour ceux qui ont un an d’avance et ce n’est pas si rare. comment fait-on ?
On voit tout de suite qu’elles ont réfléchi sur du concret pour prendre leurs mesures contre la famille.
Pour ne pas dire du mal de ses collègues, Ségolène Royal, au lieu de donner son avis sur ces nouvelles mesures, comme le lui demandait Patrick Cohen, a préféré vanter les mérites de la France qui a les lois les meilleures pour la famille, le meilleur encadrement pour les étudiants, les congés parentaux les plus longs, les bourses les plus conséquentes etc...
Pourquoi faut-il toujours s’aligner vers le bas ? Pourquoi ne pas garder nos plus plus plus ?
Depuis l’Europe, c’est ainsi. La France perd un à un ses avantages et ses innovations.
Elle avait le meilleur système ferroviaire, le plus ponctuel, le plus sûr...A présent, les trains ne sont jamais à l’heure et les accidents sont fréquents et les voyageurs doivent accepter sans dire un mot.
Tant mieux si elle avait les meilleurs dispositifs pour la famille et la santé ; ce n’est pas une raison pour tout raboter pour s’aligner sur les voisins européens.
Qu’un ministère soi-disant de gauche fasse de telles propositions m’irrite au plus haut point.
En 2012, François Hollande a parlé de diminuer le budget de l’Elysée et des ministres, j’espère que cela s’est réalisé mais depuis, on n’entend parler de sacrifice budgétaire que chez le petit peuple jamais au sein de l’Etat.
Pourquoi attendre 2017 pour le non cumul des mandats ? On a bien changé la donne pour le peuple qui n’a pas eu ce qu’on lui a promis, pourquoi ne pas expliquer aux parlementaires la nécessité de diminuer leurs indemnités ?


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.