Accueil > Vie sociale > Chroniques > Le statut des fonctionnaires.

Le statut des fonctionnaires. Le statut des fonctionnaires.

mercredi 30 septembre 2015 par Elisabeth

Il y a 2 messages en réponse à cet article.

Ce matin à la radio, j’entends, de la voix de Manuel Vals que les fonctionnaires peuvent être interchangeables. Ils ne se rendent pas compte comme ils sont ridicules et incompétents à s’interchanger les ministères, et ils veulent que les fonctionnaires fassent la même chose.
Quand on met à la culture quelqu’un qui ne lit pas, ne va pas au théâtre !! On ne propose pas une telle ineptie.
Heureusement ! Les joueurs de foot ne sont pas fonctionnaires, on ne pourra pas les reconvertir pour l’Education nationale.
Sans plaisanter, c’est quand même afficher un grand mépris pour le travail de cette catégorie sociale.


Messages

  • Dans le secteur privé, un des moyens de lutter contre le chômage est de développer la mobilité professionnelle. Une des raisons du succès des pays du nord est d’ailleurs l’effort soutenu en faveur de la formation permanente, permettant de faciliter cette mobilité sans que ce soit un traumatisme pour les salariés. On considère parfois que 60% des métiers dans les 20 prochaines années n’ont pas encore été inventés.
    Pourquoi les fonctionnaires devraient-ils se tenir à l’écart de cette évolution ? La fonction publique ne doit-elle pas s’adapter aux changements des métiers et des compétences ?
    Il ne faut évidemment pas caricaturer et laisser entendre que le gouvernement voudrait remplacer les enseignants par n’importe quel autre fonctionnaire. Mais pourquoi un rédacteur de la fonction d’Etat ne pourrait-il pas intégrer la fonction territoriale ? Ou bien changer de ministère, quitte à compléter sa formation juridique ?

    J’ai souvenir d’une anecdote racontée par JF Deniau, alors ministre de la réforme administrative et voulant au moins résoudre un cas d’école : satisfaire la demande d’un employé des Postes dans le midi voulant rejoindre le nord, tandis qu’un autre employé des Postes, dans le nord, voulait intégrer la même fonction dans le midi. Deniau a échoué, face aux rigidités administratives !
    Heureusement, tout va beaucoup mieux maintenant dans la fluidité des statuts...

    Répondre au message 211 du 1er octobre 2015, 12:07, par JF


  • Sur le volontariat, je suis d’accord avec toi, c’est très bien si on peut changer d’administration.
    Mais depuis qu’on recrute des profs sur internet et via Pöle Emploi, j’ai bien peur qu’on demande à un infirmier du midi de venir enseigner les mathématiques dans le Nord ou la littérature ; Ce n’est pas la ministre de la culture actuelle qui verra à redire.

    Répondre au message 212 du 3 octobre 2015, 17:58, par Elisabeth


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.