Accueil > Vie sociale > Chroniques > bad tuesday, sad wednesday.

bad tuesday, sad wednesday. bad tuesday, sad wednesday.

mercredi 9 novembre 2016 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

Il n’a même pas eu l’hypocrisie de cacher son jeu. Toute sa campagne n’a été que vociférations malodorantes, insultes pour les Femmes, les Emigrés, les Latinos, les Musulmans...Il a été élu ! Les déshérités ont vraiment cru que leurs maux venaient de là et qu’il allait régler leur sort. Il va le régler mais pas comme ils pensent.
"Vous chantiez ? J’en suis fort aise
Et bien dansez maintenant".
Il est milliardaire. Il l’est devenu comment ? Que sait-il de la vie d’un ouvrier ? d’un petit paysan victime de la mondialisation ?
Je ne sais pas ce qu’a dit exactement la presse américaine mais en France je n’ai pas beaucoup entendu commenter ou analyser le revirement du FBI. C’était pourtant un coup de couteau sur les frêles épaules d’Hilary. Les médias n’ignoraient pas que le patron du FBI est un républicain.
Maintenant, il est là pour quatre ans dans le meilleur des cas mais en quatre ans on a le temps de faire des erreurs ; voyez G.W.Bush.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.