Accueil > Beaux Arts > Spectacles > Cocotte.

Cocotte. Cocotte.

lundi 13 juin 2016 par Elisabeth

Pas de message pour cet article

Samedi 11 juin, le centre chorégraphique national de Rilleux la Pape organisait une fête "où l’Art bouillonne et bouscule. Une expérience à partager, un pop-corn collectif".
C’était l’invitation inscrite sur le programme.
C’était une sorte de festival. Plusieurs spectacles sur différents lieux, à des heures différentes si bien qu’on pouvait voir un grand nombre de chorégraphies.
" Une expérience à partager", effectivement, on pouvait participer à un atelier où Bérangère Valour nous proposait d’exprimer par le corps notre imaginaire. Il fallait danser dans le brouillard, sauter dans des rafales de vent, danser dans l’ouate de la neige, danser avec son ombre.....Expérience très intéressante pour la vieille femme complexée que je suis.
Nous avons dansé avec Myriam Baldus et Corneil M’Bombo, à la fin de leur spectacle, après avoir été charmés par leurs textes poétiques, slam et beat box, si bien chantés et dansés par Myriam Baldus, accompagnés par les sons émis avec la bouche de Corneil M’Bombo.
Michel Raskine, metteur en scène de théâtre, a lui-même réalisé une performance,"Horus", sur une musique " électronique lancinante qui perce le corps".
L’humour était de la partie avec Isabelle du Havre ou qu’est ce que la danse contemporaine ? et surtout avec Mélanie Bozon, Elodie Mailllot et Mélanie Scherer, trois " walkyries" qui chantent et récitent des textes déjantés, dans une atmosphère de maison close. Un vrai plaisir !
Et bien d’autres spectacles encore comme un film syrien de Rami Hassoun projeté en continu pour dire par la danse les exactions subies par les femmes syriennes.
Il nous reste à espérer que l’expérience soit reconduite.

Voir le lien.


Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.