Accueil > Ecriture > Mes écrits > Le thé des écrivains. Chapitre XVII. Nathalie.

Le thé des écrivains. Chapitre XVII. Nathalie. Le thé des écrivains. Chapitre XVII. Nathalie.

mercredi 7 septembre 2016 par Elisabeth

Il y a 2 messages en réponse à cet article.

Nathalie avait dix ans lorsqu‘Elise arriva dans la famille. Jouer à la poupée ne l’amusa qu’un moment. Nous l’avons déjà vu, c’est Christine qui prit au sérieux son rôle de grande sœur. Comme sa cadette, Nathalie avait connu la guerre et ses privations.
A vingt ans, elle s’exila dans un pays qui lui semblait être une immensité de paix. Un pays où les hommes paraissaient être en harmonie avec la nature : le Canada.
Chercheur en biologie, elle voyagea beaucoup et fit de nombreux aller et retours Montréal-Paris.
Elle avait quitté une France en guerre. En Algérie, la violence redoublait de part et d’autre. En Métropole, partisans de l’indépendance et ceux qui voulaient conserver l’Algérie française se heurtaient. Les ministères se défaisaient les uns après les autres. De crise en crise on, René Coty, rappela De Gaulle. Aux Etats-Unis, les conflits raciaux se multipliaient.
Le seul espoir d’une vie meilleure était le traité de Rome. Il aurait fallu en rester là. Six pays forts pour gouverner par traités L’Europe.
Spoutnik et la chienne Laïka, une avancée scientifique. Anne Sylvestre chantait :
S’ils s’en vont tous dans la lune,
Qui restera garder
Notre terre avec ses dunes
Ses montagnes et ses vergers ? »
Michel Butor qui vient de nous quitter avait reçu cette année-là un prix pour « la modification ».
Pleine d’espoir comme la plupart des Français, Nathalie revint s’établir en France en 1981. Xavier la suivit.
En plus de vingt ans, Elise et Charles avaient eu l’occasion d’aller gouter sur place le sirop d’érable et admirer la transmutation de la nature en or.
Retour aux origines ; Nathalie obtint une chaire à la faculté de Mont-Saint-Aignan, sur les hauteurs de Rouen.
En fait, dans l’euphorie de l’espoir de changement, dans l’abolition de la peine de mort, dans la diffusion des radios libres…On avait oublié les attentats, l’état de siège en Pologne, l’assassinat d’Anouar El Sadate … Surtout le temps effaça l’acclamation de l’entrée de la Grèce dans la communauté européenne. C’était le dixième membre de la communauté européenne alors qu’elle en était l’origine. Elle apportait l’homogénéité géographique et sa flotte marchande. Ainsi, l’Europe devenait grâce à la Grèce la première puissance maritime mondiale. Elise pensait qu’on avait vite oublié les cadeaux helléniques.
Le retour de Nathalie fut une grande joie pour les quatre sœurs réunies à nouveau.
Nathalie qui avait bien connu et apprécié la politique de Pierre Eliott Trudeau, fut triste d’apprendre sa démission. En France, l’enthousiasme de 81 s’estompait avec la cohabitation. Quel drôle de gouvernement ! Un président socialiste et un premier ministre de droite !
Petit à petit, la santé de Nathalie déclina. On commençait à parler des méfaits de l’amiante. A la faculté, elle était présente partout.
On reconnaissait que le nuage radioactif de Tchernobyl ne s’était pas arrêté à la frontière française et qu’il avait provoqué bon nombre de cancers .
Nathalie eut beau lutter, elle s’en alla un soir d’octobre.
Anne et Christine étaient déjà parties depuis quelques temps.
Elise se retrouvait seule et orpheline. Qu’importait l’âge, comme le chantait Barbara.
On peut être orpheline à tout âge, il suffit que ceux qu’on aime nous abandonnent.


Messages

Ecrire un commentaire sur l'article ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.